Notre discours lors du 1er Conseil Municipal du mandat : 2014 – 2020

Mesdames, Messieurs les Conseillers municipaux,
Mesdames, Messieurs,

De manière républicaine, je vous félicite Madame le Maire, ainsi que vos adjoints, pour votre élection aujourd’hui, même si je suis très surpris de l’absence d’adjoint au social.
Dimanche dernier, les Villierains se sont exprimés avec un taux de participation de 64,34% (soit 1958 votants).
Les Villiérains ont placé l’équipe d’Elan Solidaire en 2ieme position, avec 623 votes d’encouragements pour être précis.
Des encouragements envers toutes les personnes du groupe « Elan Solidaire » qui ont permis la consultation de proximité, l’écoute et les propositions proches des Villierains.
Nous sommes fiers de la campagne digne et respectueuse que nous avons conduite.
Nous n’avons pas fait une campagne en jouant sur les peurs, la rumeur ou la désinformation. Nous n’avons pas bénéficié d’une position d’équipe majoritaire sortante. Nous nous sommes totalement interdits  d’attaquer les personnes ou même de répondre à certaines bassesses. Nous avons préféré parler de notre projet pour convaincre et nous sommes fiers du débat électoral que nous avons mené. Nous sommes restés axés sur nos propositions, sur notre vision de Villiers et nous ne regrettons rien, sauf la vague bleue.
Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont soutenus et les nombreux Villierains qui nous témoignent leur amitié depuis l’annonce des résultats.
Cet Elan fondé sur notre approche locale, loin des tumultes nationaux et des ambitions de parti ne peut être qu’un début pour porter des idées novatrices et généreuses de bien vivre et de solidarité.
Pour certaines et certains de notre équipe près de 25 ans de dons de son temps libre consacré à notre ville, ne peut être balayé par les mots « bénévolat » ou « pleurnicheur ». C’est inacceptable. Il est temps d’arrêter cet irrespect pour tous les Villierains investis.
J’ai la conviction que notre comportement donne à tous les citoyens de Villiers, les gages du sérieux et de la ténacité dont nous allons faire preuve au cours des 6 ans à venir.
Car maintenant, il nous appartient de faire vivre le débat et de défendre nos valeurs. Ce n’est pas à nous de participer directement à la gestion de Villiers-sur-orge. Les électeurs ont choisi une autre liste qui doit assumer seule la mise en œuvre de son programme.
Nous serons cependant très attentifs à protéger tous les habitants.
La proximité et la solidarité ne sont pas des idées abstraites. Elles doivent se traduire au quotidien, pour l’éducation des enfants, le cadre de vie et l’accompagnement de nos aînés.

Je conduirai le travail vigilant et constructif de notre groupe « Elan Solidaire » dans la minorité municipale :

  • Quand les propositions de la majorité seront bonnes, nous les voterons.
  • Quand elles ne correspondront pas à vos attentes, ou aux justes conditions d’information, nous ne les voterons pas.

Nos électeurs doivent être respectés et entendus. Nous serons ici, au Conseil municipal, leurs porte-paroles avec à nos côtés, tous les membres de l’association Elan Solidaire. Nous nous ferons l’écho de leurs demandes en espérant être mieux entendus et respectés que dans le précédent mandat.
Nous demandons également l’attribution d’un local en Mairie afin d’y organiser notre travail et des permanences en direction des habitants. Ce point est accessible aux élus d’opposition des communes de plus de 3500 habitants dans le cadre de la loi de 2002 sur la démocratie de proximité   (Surtout qu’un bureau est actuellement disponible au rez de chaussée à la mairie). Mais je ne doute pas un seul instant, Madame le Maire, que vous nous accorderez ces droits, au regard de la représentativité des minorités, soit 55,04% des votes.
Enfin, nous serons très attachés à la transparence dans les décisions municipales. Nous devrons ainsi être informés des choix de la Mairie.
A notre place minoritaire, nous défendrons l’intérêt général de la commune pour le bien de tous les Villierains.

Je vous remercie de votre attention.

Gilles FRAYSSE

N’hésitez pas à nous laisser un message :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Merci de saisir captcha :