Mise en danger du Service Public

A l’image de la gestion des modifications du PLU, le summum est atteint dans la gestion du personnel municipal.

Alors que 2 grèves ont déjà été effectuées pour dénoncer le manque de reconnaissance, d’organisation, mais surtout le harcèlement, la réponse de la majorité municipale est technocratique et insultante :
– Technocratique, car en synthèse, il nous est répondu : « Nous avons distribué des questionnaires et recommandé au personnel d’aller consulter le médecin du travail ».
– Insultante, par le refus de Madame Le Maire à donner la parole au personnel présent le jour d’un Conseil Municipal, et désireux de s’expliquer sur les raisons de leurs malaises. Certains élus de la majorité ne manquant pas de rétorquer: « si le personnel n’est pas content, ils n’ont qu’à démissionner ».

Alors que ces derniers parlent de harcèlement régulier, certains sont en dépression. Il est à déplorer ce manque de remise en cause de madame le Maire et de ses Adjoints. Lors du dernier Conseil Municipal, aucune mesure d’amélioration ni de volonté d’apaiser les tensions n’est constatée. « Il semblerait même que les problèmes ne sont dus qu’au seul fait des employés. Et c’est certainement pour le plaisir qu’ils ont déposé un préavis de grève, comme seul moyen d’exprimer leurs exaspérations. »

Où place-t-on encore la dignité humaine dans ces manques de considération ?

Nous avons proposé notre aide pour essayer de sortir de cette crise, mais bien évidemment refusée par Madame le Maire et sa majorité.